chakras et astrologie

Apres avoir vu a quoi correspondent les chakras dans la littérature ésotérique  cette rubrique est consacrée  aux  liens entre ces correspondances, l’astrologie, et les symboles ésotériques dans le domaine de la voyance.

Le chakra racine évoque souvent Saturne qui est associe à l’élément terre et à la couleur jaune. Ce chakra se doit d’être « solide, ferme et stable », Du point de vue de la kabbale, support utilisé dans la voyance il correspond à Malkuth, la sefirot des pieds, genoux et jambes. Il  concerne le besoin de survie, l’auto-préservation et est en rapport avec le sentiment de sécurité.

Le  Chakra  sacré ou hypogastrique est en relation avec la lune  et concerne le désir, il est en rapport avec l’excitation et la sexualité. Sur le plan kabbalistique, la Lune correspond aux sefirots 7,8 et 9 qui forment le « triangle » de l’appareil uro-génital. Le deuxième chakra, selon la littérature traditionnelle, est « l’expression du symbole yin-yang et des polarités inverses comme la lumière et les ténèbres », la Lune étant le seul astre à être visible tant de jour comme de nuit, sa position est influente pour  les mediums et les voyants. Elle correspond à l’Eau et à la couleur blanche qui est celle de la Lune.,  la lettre kabbalistique qui lui est associée  est « Mem » (correspondant à l’élément eau), deux consonances d’un « m » lourd que l’on pourrait lier à l’eau et à l’éléphant chez les tibétains. En Inde, l’éléphant symbolise la stabilité et la royauté. Notons que l’éléphant (indien) correspond au chakra-racine. Mais, en Inde comme au Tibet, l’éléphant est un animal associé au crocodile (ou à la tortue, en Chine) qui supporte le monde. Il symbolise aussi la chasteté, comme Diane la déesse lunaire (symbolisant la chasteté et la naissance).

Le chakra du plexus solaire  ou épigastrique est associé à la planète  Mars et concerne la volonté, il est en relation avec le pouvoir et l’émotivité, il a pour organes correspondants le pancréas, le système digestif et le foie. L’élément Feu et la couleur rouge lui correspondent, comme ils correspondent à Mars. Il faut noter que la lettre kabbalistique « Shin », fait entendre (comme la syllabe indienne tibétaine « Hri ») un « i » sifflant assimilé au bruit que fait le feu lors de sa combustion. Dans la kabbale, la sefirot Tipheret lui correspond, symbole du rayonnement du plexus solaire dans tout l’organisme. En Inde, le troisième chakra symbolisé par la syllabe « Ram » et par la représentation d’un bélier (qui est la traduction du terme précédent). Le bélier est le symbole de la force génésique qui assure la reproduction du cycle vital, la tradition hermétique parle d’un verbe dont les sonorités sont en rouge et en or, en affinité astrale avec Mars et le Soleil. Enfin, chez les Tibétaines, le paon, animal solaire, est attribué à l’élément feu et à la couleur rouge. En Birmanie, le paon est le destructeur des serpents symbolisant l’eau (opposition du feu du chakra solaire à l’eau du chakra précédent). Le paon est, dans la tradition chrétienne, l’animal aux cents yeux (symbolisés par les plumes sur lesquelles figurent de multiples cercles colorés) s’abreuvant dans le Calice eucharistique, qui signe la vue effective de Dieu, alors que dans Le livre des morts tibétain sa correspondance à l’émanation du Bouddha Amitâha, lui donne les qualités de la discrimination et de la vision intérieure.

Le chakra du cœur  est en relation avec Jupiter et concerne l’Amour, la joie et la compassion il a pour organes correspondants ceux du système cardio-vasculaire et du système respiratoire supérieur. On peut aisément rapprocher ces organes du type dit « sanguin » que la tradition astrologique attribut à Jupiter. Au niveau kabbalistique, ce sont les sefirots 4 et 5 qui lui correspondent, ainsi que les bras symbolisant les deux colonnes, masculine et féminine, de l’Arbre de Vie, servant à l’expression et à la communication. Selon la littérature ésotérique, « le chakra du cœur a un rôle d’équilibre dans les différentes parties de vous-même et dans votre relation avec les autres, avec un constant réajustement pour vous adapter à chaque situation ». L’élément Air et les couleurs verte et grise bleuté sont en analogie avec la planète dont la tradition astrologique associe son tempérament sanguin à l’air. Au Tibet, l’animal associé au symbole du Livre des morts est l’homme-oiseau symbolisant toujours cet élément (air). Jupiter correspond, dans la tradition chinoise au « bois », élément souple et malléable que l’on peut rapprocher de l’air. La lettre kabbalistique « Aleph » associée aux symboles du chakra commun aux chakras du cœur et de la gorge, le lettre kabbalistique « Aleph » correspondant à l’élément air.

Le chakra de la gorge  est en relation avec venus et concerne la communication, il est en rapport avec l’expression verbale et la créativité y puise sa source.  Vénus, alias « chakra de la gorge », correspond à la thyroïde, au système respiratoire supérieur, à l’oreille et aux cordes vocales du larynx. Ce sont la voix et la parole qui permettent (ou pas) de faire passer ses sentiments et son ressenti, d’ailleurs ces vibrations de voix sont nécessaires lors d’une voyance auditive.  C’est aussi la gorge et la mâchoire qui est le premier temps de la digestion,  La couleur blanche lui est associée, ainsi que l’élément « éther » ou « métal », ce qui est conforme à l’éclat de l’étoile des bergers qui scintille d’un jaune clair et métallique. La lettre kabbalistique « Aleph » est proche de la syllabe indienne « A » correspondant aux symboles de ce chakra.

Le Chakra du troisième œil  ou frontal est en relation avec mercure et la Lune et concerne l’intuition et la rationalité, ce qui permet d’acquérir vision et savoir et est en rapport avec la clairvoyance (le 3ème œil). Il est en rapport aussi avec la guérison, il mène de la cristallisation à la transparence. Ce chakra  est lié à l’hypophyse, au système nerveux central, aux sens, aux yeux et au nez  Les zones de la vision se répartissent en zone de réception primaire, zone de prise de conscience et zone d’analyse, de télépathie et d’interprétation .L’ouverture du troisième œil est la définition même de la  voyance. C’est aussi le centre des informations visuelles traitées par le cerveau pour les interpréter et leur donner un sens. Selon la littérature ésotérique : « C’est le centre de la connaissance concrète. Il nous permet ainsi de comprendre une structure abstraite et d’enregistrer les éléments d’une science dans notre mémoire ».

Le chakra couronne développé chez le medium ou le voyant est en relation avec Les planètes transsaturniennes, que sont Uranus, Neptune et Pluton, et concerne la connexion cosmique, ce qui permet une connaissance directe, en étant « relié » et en vivant des expériences d’Eveil et d’extase il est lié au cortex et à l’épiphyse. Ainsi elles font suite à Saturne, planète du chakra-racine. Sur le plan kabbalistique, il correspond à la sefirot Kether, au cerveau, au crâne. La lettre kabbalistique « Tau » correspond bien au « Om » indien et tibétain. L’épiphyse régule l’accommodation aux rythmes de la vie avec lesquels les planètes transsaturniennes semblent en corrélation. Le chakra coronal ouvre les portes de l’après vie, ou tout au moins à la marge de la vie ce qui est nécessaire lors d’une voyance karmique Il est le centre de la transcendance et de la connaissance intuitive et, selon la littérature ésotérique, «  met l’humain en relation avec le monde de l’inspiration et de la connexion spirituelle ».